[creation site web] [creation site internet] [logiciel creation site] [FORT du PARMONT à Remiremont Vosges]
[]

L'APPROVISIONNEMENT EN EAU DU FORT

L'approvisionnement en eau est organisé selon deux procédés :


                                    1 - par récupération des eaux de pluie


                                    2 - par captage de sources.


1- La récupération des eaux de pluie pour les réserves-guerre suit le schéma suivant :

            - une première filtration a lieu par la terre des massifs porteurs. L'eau est récupérée par des drains entre les casemates-logement Est, et acheminée par un collecteur unique jusqu'à un avant bassin qui sert de bac de décantation.

            - une deuxième filtration s'y exécute alors. Le principe est de laisser reposer l'eau, après son transfert pour que les particules minérales plus denses tombent au fond et que l'eau se clarifie pour passer dans l'ensemble suivant.

            - une troisième filtration s'organise par deux filtres verticaux successifs reliés entre eux par le dessous et qui contiennent :

                        . du charbon actif, les petites molécules responsables des saveurs désagréables (goût métallique ou oeuf pourri) et des couleurs inesthétiques (rouille ou noir) sont arrêtées.

                        . du sable fin enrichi de dioxyde de manganèse et de pierres calcaires pour éliminer les résidus organoleptiques (présence de fer et de manganèse en suspension et résidus de bactéries).









            Descriptif

                                    A - Circuit de récupération de l'eau et d'alimentation des citernes

                                                            











                                    B - Filtrage et stockage    - 










                                    C - Le dispositif comprend en sus :


                                                . une baie de visite en hauteur pour le contrôle du bac de décantation.

                                                . une deuxième baie en hauteur également, mais à partir de le chambre d'effacement du pont latéral pour accéder aux filtres (surveillance, entretien et renouvellement des produits) et pour contrôler le remplissage des deux citernes, la première par gravité, la seconde par un tuyau de versement avec une vanne de régulation.

                                                . un chemin de visite suspendu à la voûte permet l'accès au mur de séparation entre les deux citernes indépendantes et la manipulation d'une vanne mobile entre elles.

                                                . le trop plein des deux citernes se déverse dans le "haha" sous le pont à effacement latéral.

                                                . 2 clapets permettent la vidange de l'ensemble, à partir de la citerne n°2, dans le fossé de gorge.

                                                . un puits de lumière est situé au dessus du mur de séparation des 2 citernes.

                                    D - Quelques chiffres sur le citernes :


                                                . largeur 5m20

                                                . longueur citerne 1 : 7m27 citerne 2 : 7m20

                                                . épaisseur du mur de séparation : 0.80m

                                                . profondeur stockage :   2m37 (S1)

                                                                  en service : 1m96 (S2)

                                                . contenance S1 : 178,32 m3

                                                                    S2 : 164,49 m3


2 - Le service courant principalement pour le temps de paix est assuré par le captage de sources selon les 2 procédés ci-après :


            - par un puits situé dans le fossé de gorge sous le pont dormant. Il est relié à une pompe (support en bois) sur le côté de la citerne n°1 par un tuyau souterrain en plomb. Cette pompe est également alimentée par un deuxième tuyau aérien en provenance du bac de décantation. Ce double système permet donc une alimentation au choix par un sélecteur manuel (eau potable ou non potable).


            - par le caveau sous la cartoucherie qui capte des sources en provenance du "haricot" et qui fournit de l'eau potable :


                                                . à la cuisine des officiers

                                                . à la chambre des sous-officiers

                                                . au lavoir dans la chambre d'effacement du pont latéral par un tuyau courant le long de la galerie principale.


                                                    

                          

L'eau est alors potable : elle peut être bue sans danger, car elle ne contient plus ni microorganismes, ni produits chimiques toxiques.

Elle passe alors dans deux citernes de stockage indépendantes d'une capacité maximale de 178,32 m3